Accueil  / Madones / Index / Les Madones de Provence / Autres villages

AUTRES VILLAGES

VISAN

 

 

Notre Dame des Vignes

D’après une légende très répandue, au XIIIème siècle une statue de Vierge à l’Enfant découverte dans un sillon par un viticulteur, déplacée au village, retourna d’elle-même par trois fois dans la vigne et deux siècle plus tard on lui construisit une chapelle. Celle-ci est somptueuse, le chœur offrant  un superbe ensemble en bois doré, où la Vierge à l'Enfant se tient devant un tableau de l'Assomption. Ce n'est plus une Vierge noire comme à l'origine.

 

En 1629 comme en 1720,  la peste qui  sévit en Provence épargna Visan. Les villageois vouèrent alors un culte particulier à Notre Dame des Vignes qui les avait protégés. Un couvent fut édifié à côté, et c’est une succession de rectoresses qui en eut la responsabilité. 

 

C’est, de nouveau, un lieu de pèlerinage pour la Confrérie des Vignerons saint Vincent, crée en 1475,  qui fait bénir un pied de vigne, souco en provençal, pour préserver le vignoble de l'excès de pluie ou de la sécheresse.

GOULT

Sanctuaire de Notre Dame de l'éternelle Lumière

En 1661, Antoine de Nantes, dit Jalleton, vit une intense lumière baigner un bel enfant près d'un cimetière désaffecté et des ruines d’une chapelle, et fut guéri de ses maux. Puis un berger découvrit une statue de la Vierge dans un buisson. Dès 1665, les pèlerins affluèrent. Un monastère fut édifié, la crypte de son église occupant l’emplacement de la chapelle du IVe siècle.

C'est ici un exemple du mouvement qui conduisit l'Eglise à reléguer les Vierges noires, dont le culte rappelait trop des pratiques païennes, au profit de Vierges célestes : non plus brunes ni noires, mais blanches et roses, vêtues de bleu ou d'or et auréolées d’étoiles, entourées de nuages et d’angelots.

 

La Madone de Goult rayonne dans le chœur de la crypte, tandis que sur un autel annexe est posée une Vierge à l'Enfant, tous deux couronnés, de couleur brune car sculptés dans une racine de poirier, dépouillés des atours qui les auraient parés au Moyen-Age.

PERNES LES FONTAINES

Chapelle Notre Dame de la Rose

 

Elle fut construite en 1628 mais a été refaite en 1943. Cependant ses deux porches Renaissance sont d’origine. L’abside arrondie est collée au mur façade. La Madone est abritée dans une niche très ornée au dessus du fronton.

Deux petites statues de Madone

impasse de Villefranche

A suivre...

< Venasque                                                                                                                  Art & Histoire >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon