LES PENITENTS GRIS

Avignon et Louis VIII

 

La croisade contre les Albigeois, considérés comme hérétiques, se trouve à l’origine de la création de la Dévote et Royale Compagnie des Pénitents gris, la première créée en France.

Avignon, qui s’était ralliée à leur cause, subit un siège de trois mois par les armées du roi de France Louis VIII (le père de saint Louis) avant de capituler.

 

Le 14 septembre 1226, fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, le roi décide d’une cérémonie expiatoire. Vêtu d’un sac de couleur cendre, il prend la tête d’une procession, escorté du légat, des évêques, des barons français et des Avignonnais, vers l’oratoire Sainte Croix, alors hors les murs. Une confrérie est ensuite fondée pour assurer une permanence de l’adoration du saint-sacrement. Appelés les « Disciples des Battus de la Croix », les confrères prennent le nom de Pénitents gris par la suite.

La reddition d'Avignon

En tout cas, telle est la légende. Il est plus probable que le roi se fit apporter le saint sacrement par l’évêque, Pierre III. Le futur pape Jules II fit partie des Pénitents gris d’Avignon.

En 1854, une œuvre des « enfants indienneurs » est fondée par la confrérie : après leur travail de dix à douze heures d’affilée dans les manufactures, les petits ouvriers ont le privilège de pouvoir assister à des cours de catéchisme…

Le miracle des eaux

  

    Le 30 novembre 1433, à la suite de pluies torrentielles, les eaux du Rhône et de la Durance envahirent la ville mais, selon la légende, épargnèrent la chapelle en refluant contre les parois de la nef, laissant le passage pour accéder à l’autel et récupérer le saint-sacrement. Le miracle donna un nouvel essor à la confrérie.

Depuis, chaque année, les Pénitents le commémorent en remontant la nef à genoux, la corde autour du cou, pieds nus et coiffés de la cagoule, après avoir baisé la croix incrustée dans le sol.

 

En effet, à Avignon si la plupart des églises consacrées à une confrérie est désacralisée de nos jours, la Dévote et Royale Compagnie des Pénitents Gris d'Avignon est toujours en activité.

Chapelle de la Sainte Croix

dite des Pénitents gris

8 Rue des Teinturiers

La chapelle des Pénitents gris

 

Sur l'emplacement de l'Oratoire Sainte-Croix où se rendit Louis VIII, la chapelle se compose de pièces édifiées à des périodes différentes : un long vestibule d'accueil avec plafond lambrissé construit en 1631; une salle hexagonale de la fin du XVIème siècle ; la chapelle des Vignerons édifiée au XVIIIème, dédiée à une autre confrérie ; la chapelle Notre-Dame-de-Délivrance construite en 1708-1709 dans trois arcades de l’ancien couvent des Cordeliers remplaça la chapelle des morts où étaient inhumés les pénitents. Dès 1475, l’association des Morts priait pour les âmes des confrères au purgatoire. Après la Révolution, la dévotion à Notre-Dame de délivrance pour les femmes en couches la supplanta ; la nef principale dite « du miracle » reconstruite entre 1816 et 1818 accueille les offices. Les vitraux retraçant la procession du roi et le miracle des eaux datent du XIXème siècle.

< Les Pénitents                                                                                                                              Pénitents noirs >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon