Accueil  / Art & Histoire / Chronologie succincte                                                                             Par Liliane, Janvier 2020

Chronologie succincte

Préhistoire

   Le site est occupé dès le néolithique, d’après les fouilles du quartier de la Balance et du rocher des Doms où en 1961  sont découverts  des objets datant  de l’âge du cuivre   (- 2500   à - 1800 ans).

 

Antiquité

   Capitale fortifiée sur le rocher des Doms de la tribu des Cavares,  la cité devient une florissante colonie latine en 43 av. JC sous le nom d’Avennio, bénéficiant de la Pax romana.

 

Moyen-âge

   

   Un pont en bois est construit en l’an 290 et une communauté chrétienne s’installe à l’emplacement de la future abbaye saint Ruf.

A partir du Xème siècle Avignon connait un long déclin. Le royaume de Provence est réuni à celui de la Bourgogne et le Rhône devient une frontière. Le pont saint Bénézet est édifié en 1177.

Commerciale et cosmopolite, elle redevient à la fin du XIIème siècle une des plus puissantes villes du Midi. La présence juive est attestée depuis cette époque.

Lors de la guerre des Albigeois, en 1226, la ville est conquise par Louis VIII qui fait raser les enceintes, détruire des maisons et une partie du pont.

 

Le temps des papes

  

   En 1309, sous le pape Clément V, Avignon devient résidence pontificale. Son successeur, Jean XXII en fait la capitale de la chrétienté et transforme l’ancienne résidence épiscopale en premier palais papal. Sous le règne fastueux des papes, la cour attire marchands, artistes et ambassadeurs. Après le Grand Schisme d'Occident (13791411), deux papes règnent à nouveau à Avignon, ensuite la cité est administrée par un légat.

En 1348, la Peste Noire provoque la mort de plus de 11 000 personnes à Avignon.

Au XVe siècle, la ville  subit l’une des plus grosses inondations du Rhône

 

XVII & XVIIIème siècles

   

   En 1663, Louis XIV annexe Avignon et le Comtat Venaissin, mais les rend au pape Alexandre VII l’année suivante.

La contre-réforme triomphe au début du XVIIème siècle. A l'avant garde du renouveau catholique dans le midi de la France, la cité se surnomme elle-même "Altera Roma", l'autre Rome. L'installation de nombreux ordres religieux témoigne d'une vie spirituelle foisonnante et la ville gothique se pare de monuments baroques

A partir de 1691,  l’administration italienne par les vice-légats est impopulaire et provoque plusieurs révoltes. Avignon restera possession pontificale jusqu’à la Révolution.

 

   Au début du XVIIIe siècle, on bâtit des hôtels particuliers et des édifices d'utilité publique : hôpital sainte Marthe, aumônerie générale, grenier à sel, Mont de piété. Des travaux d'aménagement sont réalisés : alignement de rues, création de la place de l'Horloge et de la place Pie, construction de digues, espaces de promenade à la place des anciens fossés. On renonce à entretenir le pont saint Bénezet : le Rhône est franchi par des ponts de bateaux ou par un bac à traille.

On trouve encore de nombreux jardins maraîchers intra-muros, des mûriers et des vergers.

En mars 1721, la peste est de retour. Pour limiter sa propagation, le royaume de France

et les territoires pontificaux  tentent de se protéger par un mur de pierre entre la Durance et le Mont Ventoux.

 

Révolution française

  

   Le pape Pie VI refuse les réformes exigées par les Avignonnais acquis aux principes révolutionnaires. Son intransigeance pousse les patriotes au soulèvement, les papistes sont chassés avec violence.

En 1791, l’Assemblée nationale constituante vote l’annexion d’Avignon et la réunion du Comtat Venaissin au royaume de France. Avignon devient chef-lieu du département de Vaucluse. En octobre ont lieu les massacres de la Glacière, où une soixantaine de personnes sont jetées du haut de la tour du même nom.

 

XIXème siècle

  

    Dans les années 1830, Villeneuve est contrainte de céder à Avignon l'île de la Barthelasse.

Intra-muros, aménagement du jardin des Doms, création de la ligne ferroviaire Avignon - Marseille et de la gare centre, installation du tramway, construction des Halles, percement de la rue de la République. Avignon devient le berceau du renouveau culturel de la langue provençale grâce au Félibrige.

En 1856, une crue exceptionnelle de la Durance inonde la ville.

Jusqu’en 1900, le Palais des Papes sert de caserne et de prison et est lourdement dégradé. La ville récupère les bâtiments en 1902, et les travaux de restauration n’ont pratiquement jamais cessé depuis.

 

 

XXème siècle

 

   Le XXème siècle connaît un important développement de l'urbanisation extra-muros. Entre 1920 et 1975, la population a pratiquement doublé, passant à 90 800 habitants. De grands équipements collectifs sont réalisés : zones industrielles et commerciales de Courtine, Fontcouverte, CapSud, Agroparc, gare TGV. Dans le même temps les travaux de restauration des remparts, de bâtiments et de réhabilitation de quartiers se poursuivent.

Septembre 1947, c’est la première édition du futur Festival d'Avignon par Jean Vilar.

En 1977, Avignon est lauréate du Prix de l'Europe, remis par le Conseil de l'Europe. En 1995 le Palais des Papes, le centre historique, l'ensemble épiscopal et le pont saint Bénézet sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 

XXIème siècle

  

   Avignon est devenue une ville éminemment touristique. De nouvelles rues piétonnières sont aménagées. Un tramway relie le tour des remparts ouest à l'extra-muros. Avec environ 650 000 visiteurs par an, le Palais des Papes est l'un des dix monuments les plus visités de France. En 2019 le festival de théâtre a accueilli 43 spectacles dans le In et 1592 spectacles dans le Off.

Stèle anthropomorphe

Julia Domna

Pont St Benezet

Borne papale

Hôpital Ste Marthe

Massacre de la Glacière

Tableau d'Isidore Dagnan

Festival 1949

Rue piétonne 2020

       < Art & Histoire                                                                                                       Pénitents & Processions >              

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon