DIMANCHE A LA BARTHELASSE

LogoACMombré.jpg

Accueil  / Vidéos Avignon pas à pas - Dimanche à la Barthelasse                                              Par Francis & Liliane         Mai 2022

Avignon pas à pas...

Quatrième promenade

logolgTurquoise.png

La Barthelasse, d’où vient ce nom ?

Appelée Ile Mayranica en 1033, elle est citée comme «de la Barthelasse » dès 1531.  « Barthe » désignait en occitan une terre marécageuse. En 1447, un certain Jean Richard, dit Barthelucius, obtient un bail emphytéotique auprès de l'abbaye Saint André pour y semer du blé qui lui apporte rapidement une belle aisance. Il se peut que son surnom,  latinisé à la mode de la Renaissance, lui ait été donné à partir du mot barthe.

ll existe une autre Barthelasse entre Beaucaire et Tarascon, et des îles sur la Durance portent un nom proche : "la Bartalasse" à Noves, "les Bartelasses" à Caumont , "la Bartholette" à Cabannes. Barthelucius vendit son bail à un noble Lucquois réfugié à Avignon, lequel le transmit à la famille de Fogasse.

C’est alors un chapelet d’îlots : des Chartreux, de la Motte, d’Argenton, du Mouton, du Moutonnet, du Château-Sablier, du Contrat… qui se trouvent peu à peu agglomérés par l’adjonction de dépôts de sédiments et d’emprises de cultures. Cependant, au XVIIIème siècle elle est encore coupée en deux, ce qui permet de passer en barque du port d’Avignon à celui de Villeneuve. Les îles sont le théâtre de nombreux duels…

Ilots.jpg
Rhodes.jpg

Le domaine de Rhodes établi sur l’île voit en 1591 la naissance d’Alexandre de Rhodes, missionnaire jésuite en Cochinchine et au Tonkin et linguiste, créateur du système de retranscription de la langue vietnamienne en alphabet romain. C’est actuellement un établissement de chambres d’hôtes.

Le château de la Barthelasse, construit au XVIe siècle par Jean de Fogasse pour marquer la limite du Royaume de France avec les Etats du Pape, et dont la chapelle est décrétée église paroissiale saint Joseph par Urbain VIII, a conservé ses fortifications destiné à le protéger des attaques des Calvinistes, et est entouré de dizaines d’hectares de terrain. Cependant le château est privé et inaccessible.

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, l’île accueille des pavillons de chasse et des « maisons de campagne », tel le domaine Bouchony qu’Isabella Byron, comtesse de Carlisle, loue vers 1780 pour la belle saison. Elle est la « mère du roi d'Irlande et la sœur de l'amiral Biron », selon  Esprit Calvet qui lui fait une cour assidue. Le domaine, privé, conserve la maison de maître et les jardins, grange, communs et réseau hydraulique.

 

Certains mas ont conservé, en cas d'inondation, leur " récatis " buttes artificielles pour abriter bétail et récoltes, et leurs "encoules" rampes servant à accéder à l'étage.

Isabellaf Carlisle.jpg
fleurs arbre.jpg
1700 Robert  Bonnart.jpg
210501- Barthelasse - fleur bleue.jpg

Robert Bonnart - Vue depuis la Barthelasse en 1700 Musée Calvet Avignon

Au XIXème, cédé par la commune de Villeneuve à la ville d’Avignon, l’ensemble est stabilisé par l’érection de des digues afin d’enrayer les inondations. Seule l’île Piot, bien que soudée à la Barthelasse à son extrémité sud, bien que soudée à la Barthelasse à son extrémité sud par un comblement en 1812, a gardé son nom.

En 1825 sont édifiées les arènes de Bagatelle pour  des courses de taureaux qui sont supprimées dès l’année suivante à cause des rixes sanglantes entre Avignonnais et Villeneuvois. En 1889, le Frascuelo-Club, une société taurine, est créée et des « courses à la cocarde » et les premières corridas avec mises à mort ont lieu aux arènes en août 1893. Celles-ci seront en activité jusqu’en 1948.

Arene Barth.jpg
moutons sur la Barthelasse.jpg

En1971-1973, l’aménagement du Rhône a entraîné la construction d’un barrage isolant l’ancien bras de Villeneuve, tandis qu’une usine-barrage de Sauveterre dérive les eaux vers le « grand Rhône » côté Villeneuve les Avignon et qu’une usine-écluse est alimentée par un canal creusé à l’intérieur de l’île. C’est un bras mort du fleuve qui sépare la Barthelasse d’Avignon, dont elle constitue l’un des neuf quartiers. Les deux usines-écluses lui ont attaché la vaste île gardoise de la Motte. .Avec une superficie de près de mille hectares, elle est devenue la plus grande île fluviale d’Europe. 

fleurs jaunes.jpg

Elle est toujours principalement consacrée à l’agriculture : céréales, primeurs, tomates et fruits de saison, cultivés sur 600 hectares dans plusieurs fermes.

 

Les anciens vignobles ont donné leurs noms aux chemins des Vignes, des Vendanges, des Raisins, qui mènent aux bastides isolées.

Barthelasse vue d'avion.jpg

La Barthelasse vue d'avion - Photo DR

La Barthelasse accueille de nombreux  oiseaux : éperviers, milans noirs, busards cendrés, bondrées apivores, cormorans, poules d’eau, mouettes. Fauvettes aquatiques, bongios nains, grives et hérons nichent dans les peupliers blancs et noirs, les saules, les ormeaux et les aulnes de la ripisylve ; sur les lônes cohabitent hérons cendrés et pourprés, colverts, canards plongeurs, cormorans et balbuzards pêcheurs. On y rencontre des lapins de Floride introduits par les chasseurs, et des ragondins échappés d'un élevage, des hérissons, taupes, musaraignes, putois, renards, blaireaux, fouines, belettes, écureuils, loirs, campagnols, et des castors dont la chasse fut interdite à partir de 1906.

La libellule ci-dessous est un Agrion de Mercure. Joli, non ?

Faisan.jpg
Héron.jpg
libellule.jpg
cochons.jpg
Mulot.jpg
toile araignée.jpg

Aujourd’hui, les chemins bucoliques propices à la pratique du vélo, les restaurants, quatre campings, un terrain de football, de nombreux gîtes et chambres d'hôtes, une auberge de jeunesse, un club nautique, la distillerie Manguin, un marché paysan, un centre aéré au Parc des Libertés… bravent les inondations sporadiques et attirent les promeneurs.  Mais les guinguettes, les dancings et le vélodrome ont disparu. Le «bac à traille» qui permettait de traverser depuis Avignon a été remplacé par une navette fluviale gratuite.

 

Le « plan de prévention du risque inondation » qui place depuis 2003 l'ensemble de l'île en zone rouge, empêche toutes nouvelles constructions, y compris agricoles, et fait de la majeure partie de l'île un conservatoire préservé du paysage provençal. Une partie des berges est classée à l’inventaire des richesses naturelles de France en tant que «Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique». Sans oublier la promenade préférée des Avignonnais, le long du chemin de halage appelé «Chemin des Canotiers».

inondation.jpg
Rive Barthelasse.jpg

Inondation de mai 2021

Le chemin de halage

Voir aussi cette page : Les îles d'Avignon - La Barthelasse

rose fluo.jpg

Notre association ne vit que par vos abonnements et vos dons.

Si cet article vous a plu,

vous pouvez nous soutenir

en cliquant ici :

< Avignon pas à pas - Video                                                                              Notre Avignon >