Mai 2021

 

Une fois n’est pas coutume… Avignon la Cité mariale s’associe au Fenouil à Vapeur et l'AMAP qui ont besoin de relais pour se faire entendre et continuer à exister dans le local rue de la Carreterie.

 

Merci d'être venus sur cette page et de nous soutenir !

 

https://www.fenouilavapeur.org/

 

Les ami.e.s de l’Amap à Vapeur

Boite postale : Maison des Associations

3, rue Peniscola, La Reine Jeanne, Avignon

 

amapavapeuravignon@gmail.com

Ci-dessous le courrier que nous adressons à la Mairie d'Avignon

 A l’attention de la Mairie d’Avignon

 

Comment vous exprimer notre surprise lors de la réception du courrier émanant de la Ville en date du 22 avril  21,  adressé au Fenouil à Vapeur,  nous signalant d’une part  notre expulsion fin octobre prochain, assortie d’autre part d’un loyer de 480€/mois. 

 

Cette nouvelle nous met à mal, et ce à divers titres. Cela pourrait d’abord mettre en difficulté nos distributions hebdomadaires de produits frais émanant du travail de paysans locaux, et l’engagement réciproque qui nous lie entre amapiens et paysans. Rappelons qu’une Amap,  c’est un soutien au développement local durable,  favorisant une agriculture  à échelle humaine,  respectueuse de l’environnement. C’est aussi un temps de rencontre entre le monde rural et citadin.

 

Nous nous inscrivons dans une forme d’économie sociale et solidaire.  Sociale dans le sens où nous participons au maintien des emplois et de l’activité de petites exploitations agricoles. Sociale, aussi, dans le développement de partenariats associatifs que nous avons mis en place sur Avignon  –  ateliers  nutrition et philo pour  des publics de  la Reine Jeanne ;  partenariat avec  le Secours Catholique... 

 

Solidaire  par  la  charte qui nous engage  (développement de l’activité paysanne,  aide en cas d’aléas de production, de vols, d’intempéries…) ainsi que par notre soutien financier aux amapiens en situation de précarité temporaire, ou par des « paniers d’abondance » à prix libre pour le voisinage. 

 

Sociale et solidaire,  enfin,  par la distribution de paniers en direction de migrants, par un réseau d’entraide interne et externe  –  coups  de main, cantines  de soutien,  rencontres avec  des publics des QPV, participation à l’animation du réseau des Amap, du collectif Sauve qui Poule… 

 

Notre Amap est constituée de bénévoles, nos fonds propres sont issus de nos soirées (apéros dinatoires et  autres événements avec participation libre) et de nos cotisations,  s’élevant à 13  € minimum par adhérent – dont 11 € sont reversés aux Amap de Provence et  au  réseau national Miramap,  et depuis cette année  1€/pers.  au Fenouil à Vapeur. Notre trésorerie,  en l’état actuel,  ne nous permet  pas  de participer  de façon significative  à  un loyer.  Le Fenouil nous accueille sans contribution financière directe, mais par notre engagement trimestriel à « porter des cantines », dont les menus sont élaborés à partir des produits des paysans de l’Amap –  le bénéfice en revient au Fenouil pour assurer les charges du local. Bien sûr, cette activité est actuellement en suspens.

 

Nous devons reconnaitre que le local du 145 rue Carreterie nous convient pour de multiples raisons :

•  la liberté d’accès à la cuisine du Fenouil,

•  l’accès pratique (2 entrées) pour les livraisons et distributions des produits paysans, notamment dans la cour,

•  sa proximité avec l’Université (contrat spécial étudiant),

•  son inscription dans le quartier des  Italiens, pour son caractère populaire, où nous avons tissé des liens.

 

Nous sommes bien conscients qu’au titre de notre Amap seule – nous occupons les lieux en moyenne ½ journée par semaine – nous n’avons pas de légitimité à mobiliser un tel espace. Cependant, la volonté de l’Amap est de s’inscrire dans des partenariats où convergent des intérêts communs, ce qui est le cas avec le Fenouil à Vapeur, valorisant une alimentation « sans façon et sans poison »  locale et de saison pour améliorer les conditions de vie et la sociabilité autour d’un bon repas.

 

Nous sommes tout à fait disposé.e.s à dialoguer sur les  perspectives que vous pourriez nous ouvrir : maintien dans le lieu sous certaines conditions, orientation vers un autre local adapté à nos activités...

 

Nous vous assurons de notre souhait sincère de trouver une solution commune. 

 

Les paysans,  les référents-amapiens, vous saluent bien cordialement.

 Collectif des ami.e.s de l’Amap à Vapeur