Accueil  / Glossaire

logolgTurquoise.png

GLOSSAIRE L à Z

Du latin glossarium. Lexique expliquant les mots difficiles, mal connus, rares ou vieillis,  ainsi que provenant de patois, de dialectes ou d’un domaine spécialisé.

L

Légat du pape : dit aussi apostolique, il est le représentant extraordinaire de la papauté, chargé d'une mission généralement diplomatique. Titre  généralement réservé à un cardinal italien qui devient l'équivalent du pape dans le territoire qui lui est assigné.

Légende dorée : Jacques de Voragine, dominicain et archevêque de Gênes raconte en latin, à la moitié du XIIIème siècle,  la vie supposée d'environ 150 saints, saintes et  martyrs chrétiens. Sa popularité est immense , c’est l’un des ouvrages  les plus lus, copiés et augmentés, et qui inspirera nombre de peintres.

Livrée cardinalice : du latin libratae. A l’origine, habitation bourgeoise réquisitionnée par l’administration pontificale et « livrée » aux princes de l’Église. Peu à peu les cardinaux achètent leur demeure de fonction et se font bâtir de véritables palais décorés avec faste, qui conservèrent le nom de livrées.

Lônes : bras d’un fleuve en retrait du lit principal, alimentée en eau par infiltration depuis la nappe alluviale ou directement par le fleuve en période de crue. Son tracé et sa morphologie peuvent alors fortement évoluer sous la puissance des remous et la quantité de sédiments déplacés. Le Rhône compte plus de 250 lônes d’importance variable, souvent désignées par un nom de famille.

 

M

Macelier : boucher

Mâchicoulis : Ouverture  au sommet de murailles ou d’une tour permettant de laisser tomber des projectiles sur l'ennemi.

Maîtrise : Chœur d'enfants attaché à une grande église ou à une collégiale. Les enfants, recrutés sur concours, étaient totalement pris en charge par l'église et soumis à un enseignement et à une discipline rigoureux, et tenus d'assurer tous les services religieux. À leur sortie ils entraient souvent dans les ordres ou devenaient musiciens professionnels. Appelée aussi  psallette, manécanterie, chapelle.

Mandorle : de l'italien mandorla, « amande », figure ovale dans laquelle s'inscrivent des personnages sacrés, le plus souvent le Christ, mais aussi la Vierge ou les saints.

Meneau : montant en pierre vertical qui, avec une traverse de pierre horizontale, forment une croisée.

Ménétrier : musicien de village peu considéré, qui escortait les noces

Métempsycose : croyance selon laquelle l’âme peut migrer après la mort dans plusieurs corps successifs, humains, animaux, ou même végétaux. L'idée de métempsycose suppose la préexistence de l'âme, son immortalité et sa dualité avec le corps.

Meurtrière : Fente verticale pratiquée dans un mur de fortification pour jeter des projectiles ou tirer sur les assaillants.

 

Monastère : ensemble de bâtiments organisés de façon que la prière et la vie commune en soient le centre, où vit une communauté religieuse composée de :

- moines ou moniales ayant prononcé leurs vœux (selon les ordres : stabilité, obéissance, pauvreté, chasteté, obéissanc), et attachés définitivement au monastère

- novices en formation 

- laïcs bénévoles qui logent généralement au monastère

-selon les ordres monastiques, les convers (moines qui ne sont pas prêtres) ou les oblats réguliers participent à la vie du monastère sans avoir prononcé les vœu

-hôtes qui résident à l'hôtellerie du monastère

 

Motet : diminutif de « mot », composition musicale apparue au XIIIème siècle, à une ou plusieurs voix, avec ou sans accompagnement musical, à partir d'un texte religieux ou plus rarement profane.

 

Mystère : au Moyen Âge, pièce qui mettait en scène des sujets tels la Nativité, la Passion, la Résurrection, des scènes tirées des Testaments et de la Vie des Saints, souvent joués en plein air.

 

N

Néolithique : entre 5800 et 2500 avant JC. Débuts de l’agriculture, de l’élevage, de la sédentarisation en villages.

 

O

Ogive : nervure diagonale saillante dans une voûte gothique, reliant deux points d’appui en passant par la clef de voûte, ce qui reporte le poids de cette voûte vers ses quatre supports.

Oppidum : agglomération généralement fortifiée  du monde latin,  habitée de façon permanente avec des fonctions économiques, politiques et parfois religieuses, et qui bénéficie de défenses naturelles car édifiée en des lieux difficile d'accès, soit en surplomb, soit isolés.

 

Oratoire : Petite chapelle généralement située dans une maison particulière.

 

P

Pénitent : catholique laïc qui a choisi de vivre sa foi au travers des règles spécifiques à sa confrérie.

Peste Noire : pandémie qui coûta la vie à près de la moitié de la population mondiale dans les années 1347-1350.

Pessugau : de l'occitan pessu désignant une petite pincée, ou tout alors la marque qui demeure sur la peau lorsque l'on est pincé. Les Pessugaux s’appliquaient à  la bourgeoisie qui  pressurait le peuple et détournait l'usage des fonds publics, en n'en laissant qu'une pincée.

Pévoulin : de l'occitan pevolhin désignant un pouilleux ou un vaurien. Membre de la faction des Pévoulins lors de la guerre civile avec les Pessugaux. Ils  demandaient une meilleure gestion des affaires municipales et en particulier la création d'un quatrième consul issu du peuple.

Pilastre : colonne plate ou engagée dans un mur et formant une légère saillie.

Podestat : le premier magistrat d’une ville, en Italie et notamment dans le comté de Provence.

Prébende : part de biens prélevée sur les revenus d'une église et attribuée à un clerc pour sa subsistance et en compensation du ministère accompli ; titre auquel est attachée une prébende. Le système disparut à la Révolution.

 

Prieuré : monastère placé sous la dépendance d’une abbaye plus importante, dirigé par un prieur  dépendant de l’abbé, souvent fondé par le seigneur local auquel il apporte importance supplémentaire. Désigne également le revenu d'une paroisse, surtout la dîme.

Prioral, priorale : ce qui appartient au prieur, maison ou église d'un prieuré. 

 

Primacier : supérieur de certaines églises ou chapitres ainsi que responsable de chantres ou de lecteurs.

 

Psallette : voir « Maîtrise ».

Psautier : livre des 150 psaumes bibliques faisant partie des religions juive et chrétiennes.

R

Reliquaire : ou châsse, coffret orné contenant des reliques.

Recteur : chargé par le pape de gérer les affaires temporelles du Comtat. Il préside le tribunal réunit les assemblées. Dans le cas d’une confrérie, titre du laïc (parfois appelé prieur) qui en est responsable.

Remplage : armature en pierre taillée garnissant l'intérieur d'une fenêtre ou d'une rosace,  procédé développé avec l'architecture gothique qui a engendré des ouvertures de grande taille.

Rinceau : ornement architectural en forme d'arabesque végétale.

Ripisylve : ensemble des végétaux qui poussent sur les bords des cours d'eau entre l'eau et la terre (écotones) : saules, aulnes, frênes, érables et ormes, chênes pédonculés et charmes, joncs, graminées. Elle maintient la berge et joue un rôle écologique important.

Ronde-bosse : sculpture indépendante reposant sur un socle, autour de laquelle on peut tourner.

S

Saint-sulpicien (style) :  courant  artistique d’images et d’objets pieux, de la seconde moitié du XIXème au début du XXème siècle, caractérisé par un sentimentalisme souvent excessif, voire mièvre.

Séculier : prêtre qui n'appartient à aucun ordre ou institut religieux. Le clergé séculier vit dans le « siècle » (du latin sæcularis) au milieu des laïcs, par opposition au clergé régulier qui vit selon la règle (du latin regularis) d'un ordre, d'une abbaye, d'un couvent ou d'un prieuré.

Simonie : volonté  et acte délibérés de vendre ou d'acheter des biens spirituels, sacrements, bénédictions, grâces, bénéfices ou dignités ecclésiastiques, contre de l’argent, un présent matériel, une protection ou une recommandation.

Sotie : pièce de théâtre  satirique à thème politique et d’actualité, jouée depuis le Moyen Âge. Au XVIème siècle les soties sont interprétées par les Sots ou Enfants-sans-Souci, qui considèrent  que la société tout entière est composée de fous et caricaturent juges, soldats, moines, nobles…

Les Sots fondent leur système de satire sur cette hypothèse. Par-dessus leur costume, ils revêtent les attributs qui désignent tel état ou fonction.

 

​Surintendant : haut fonctionnaire responsable d'une administration particulière, au service du roi ou d'un autre grand du royaume par l'intermédiaire d'une institution royale.

 

Symbolisme : mouvement  artistique en Europe entre les années 1870 et fin 1890, au moment de l’essor des sciences et de l’industrie. Touchant la poésie, la peinture, la musique et le théâtre, il réunit plusieurs tendances avec un penchant pour le pessimisme, la mélancolie, le rêve et l’ésotérisme.

 

T

Thaumaturge : personne qui prétend faire des miracles

Thuriféraire : porteur d’encensoir (le naviculaire porte la navette contenant l’encens)

 

Tinel : au Moyen Age tinellum  désigne la  salle à manger pour les serviteurs de l’hôtel d’un seigneur.  Dans le midi de la France, devient synonyme de réfectoire d’un château où se  déroulent les banquets les jours de fêtes.

Travée : espace délimité par deux supports verticaux constituant les points d'appuis principaux ou les pièces maîtresses d'une construction, piliers, colonnes, arcs, poutres.

Trinitaire : membre de l'ordre de la Très Sainte Trinité et des captifs, dit ordre des Trinitaires ou Mathurins, fondé vers 1194 saint Jean de Matha et saint Félix de Valois pour racheter les chrétiens captifs des Maures. De nos jours ils secourent les prisonniers et les captifs de toutes sortes.

 

V

Vice-légat : toujours italien, sa fonction est tout d’abord d'assister le légat dans l'administration d’Avignon, avant de prendre complètement sa place de 1691 à 1791.

 

Viguier : toujours issu de la noblesse, il préside au conseil de ville et porte le titre de « vicaire de Sa Sainteté » pour le temporel. Il rend la justice pour les affaires civiles et pénales au tribunal situé place Saint-Pierre.