A l’aube, les îles d’Avignon

 

La Barthelasse

Quand le Palais des Papes se dessine en noir sur le soleil levant, que le Mont Ventoux au loin se noie dans un ciel d’or,

on se prend pour un peintre devant son chevalet

planté sur la rive de la Barthelasse. Turner peut-être, Monet,

ou Isidore Dagnan... Et les aubes ne sont jamais les mêmes.

Ce matin, symphonie en rouge et or

Iles des Chartreux, d’Argenton, de la Motte, Piot et autres îlots… se trouvèrent tous soudés, à différentes époque, à la Barthelasse, et seule l’ile Piot, bien que reliée à présent, a gardé son nom.  Avec ses mille hectares la Barthelasse est la plus grande île fluviale d’Europe.

 

Le nom viendrait du mot « barthe » qui désigne une terre humide et basse, marécageuse. Au XVème siècle un entreprenant Jean Richard Barthelucius fit fortune en y semant du blé. De grands domaines y sont établis au XVIIIème siècle, et au XIXème des digues tentent de la protéger des désastreuses inondations du Rhône.

 

C’est, depuis les constructions de barrages des années 1960, un bras mort du fleuve qui la sépare d’Avignon, tandis que le Grand Rhône coule au pied de Villeneuve-lès-Avignon.

Aujourd'hui, brouillard

PS : Photographies garanties sans retouches

< Iles chemins saisons                                                                           Ile Piot >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon