top of page

De la saint André à Luna Park

Faites-nous peur !

      La foire de la saint André fut créée en 1243, au pied du Rocher des Doms, en novembre. Elle fut déplacée plusieurs fois, place des Carmes, place de l'Horloge, et à présent cours Jean-Jaurès. Jusque dans les années 1970, on y vendait des chevaux aux Allées de l’Oulle. A présent, la fête foraine s’est désolidarisée de la foire et se tient en février-mars sur le parking de l’Oulle.

Depuis longtemps aux  foires marchandes  itinérantes se mêlaient stands de jeux et de tir, de pains d’épices, guimauve et barbe à papa, loteries, théâtres sur tréteaux, petits manèges démontables, sans oublier les bonimenteurs vendeurs de produits miracle et les bateleurs rameutant la foule. Peu à peu s’y ajoutent ménageries, exhibition de « monstres », hercules de foire, cinématographe…

Dans les années 50, adieu les « monstres » (remplacés par des spécimen hollywoodiens) et les séances de cinéma sur draps tendus au vent. On veut encore plus de musique, de couleurs, de lumières éblouissantes, de sensations.

Le premier parc d'attraction à s'appeler Luna Park se trouvait à Coney Island (New York) en 1903.

Vitesse, vertige, de plus en plus vite, de plus en plus haut, de plus en plus clinquant, bruyant. Se faire peur, avoir l’impression de dépasser ses limites, vaincre ses phobies, se prouver qu’on est le plus fort, le moins impressionnable? Que cherchent donc les amateurs de manèges de plus en plus spectaculaires ?

bottom of page