Accueil / Ressources / Dictionnaire des rues / Place du Change            

    La carriera Magnorum Camborium, entre le grand masel (abattoirs) et l'important quartier des Drapiers, fut longtemps la plus grande place d'Avignon. Les anciens documents mettent le nom au pluriel : Cambii majores en 1370, Platca Cambiorum en 1571, Place des Changes en 1548, 1561 et 1628. C'est là que se traitaient les opérations bancaires, toute la corporation des changeurs (dix-sept en 1328) y ayant installé ses "loges".

Sur un côté se trouvait la "maison du Diamant", le Rodel  (Bourse) des changeurs. On y venait pour évaluer ou vendre monnaies, lingots et pierres précieuses. Elle fut démolie en 1448 sur ordre du cardinal de Foix pour agrandir la place.

La place des Changes était le lieu le plus fréquenté de la ville ; on s’y donnait rendez-vous pour flâner, bavarder, effectuer ses opérations bancaires, et à l'occasion, se battre en duel, tel un Baroncelli qui y occit un capitaine pontifical en 1533. 

Les rues alentour ont gardé elles aussi le souvenir de ces activités.

   Francesco di Marco Datini, un Toscan, installa une première boutique en 1370 à la Loge des Cavaliers, à  l'angle de la Mirhalerie et de la Lancerie (actuelles places Puits des Bœufs et de  l'Horloge), puis un magasin place des Changes, décoré de fleurs de lys jaunes sur fond bleu. Il se maria à Avignon mais rentra en 1382  à Prato, sa ville natale, se fit construire un palais, fonda des comptoirs  et une banque. 

Lui et ses assistants se sont écrit environ 100.000 lettres commerciales dans lesquelles surgissent ça et là des fragments d'actualité ; par exemple ils mentionnent en 1385 que les ventes d'armes sont particulièrement importantes lors des passages des "Grandes Compagnies" : «Nous avons vendu tant d'armes, entre mailles, bassinets, harnais de jambe et gantelets, que cela monte à environ 600 florins d‘or de reine...» Datini mort en 1410 sans héritier,  légua sa fortune à l'œuvre des «Ceppi dei Poveri» de sa ville.

   Place des Changes demeura aussi le chevalier Bernard de Rascas,  poète, jurisconsulte et bienfaiteur des pauvres, qui fonda l'hôpital Sainte-Marthe en 1353. Il avait pour voisin un marchand de drap d’or et de soie nommé Alaman Guet.

 

Alaman de Passis, «campsor et mercator», tenait boutique Place des Changes:  banquier orientant surtout ses activités vers le crédit, il faisait aussi commerce d'objets de luxe, tissus et draps, sel. Membre de la confrérie de la Major, recteur du Pont Saint Bénézet et ambassadeur de la ville, syndic de la ville et consul, il avait pour clients la ville d'Avignon et surtout le roi René. Mais en mars 1466, une lettre du roi Louis XI apprend aux Avignonnais la faillite de la banque d'affaires d’Alaman de Passis. Le scandale est énorme.  Il remboursera ses dettes, mais finit sa vie dans l‘ombre. Cela n‘empêcha pas ses fils de créer une filiale à Lyon et de poursuivre les activités bancaires des Passis. 

Une  rue «del Stiradors», c'est à dire les ouvriers qui tendaient les draps pour leur finition, partait de la place vers les remparts.

  Gilles et Claude de Berton, père et  oncle du "brave Crillon" demeuraient dans une maison donnant sur la place. Chez le pharmacien Rouvière, Jean Guillermin sculpta, en 1659, le magnifique "Christ de la Miséricorde" en ivoire pour la confrérie des Pénitents Noirs.

 

L'imprimeur Charles Giroud s'établit à l'enseigne de la Bible d'Or, et de 1733 à 1746, fit paraître le Courrier d’Avignon, journal célèbre pour « sa liberté d’expression, historique, politique, littéraire, galant et moral » grâce à la plume de François Morénas.

 

A l'angle de la place du Change et de la rue Galante, on pouvait admirer le superbe ensemble d'une pharmacie du XVIIème siècle, provenant sans doute de l'ancien hôpital des Antonites. Malgré les protestations des associations culturelles et leur effort financier, la municipalité fut incapable d'empêcher sa vente aux enchères à Paris en 1992.

< Rue Cassan                                                                                                                                    Rue du Chapeau Rouge > 

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon