Rue Cornue 

Vierge à l’enfant

1 - Rue Cornue

 

 Une rue qui n’avait pas de nom avant 1843. On lui a attribué celui-ci pour un détail particulier, peut-être une distillerie dans les parages ? La « cornue » est un vase à col  allongé et recourbé servant à la distillation.

Celle qu’on lui a choisie à cette époque ne nous paraît pas très heureuse.

 

Elle est la conséquence du système qui a dicté les noms  déjà cités de Balai, Brouette et Charrue. Au moins eût-il fallu, pour être entièrement conséquent, laisser le mot provençal, et dire rue Benne.

 

Vers la place de la Pyramide était, avant 1792, un établissement considérable pour l’ancien Avignon. Il eût signalé la rue en question plus utilement et plus logiquement que le nom qu’on lui a donné : nous voulons parler de la maison du corps des taffetassiers, qu’on appelait aussi le petit Hôtel-de-ville, à cause de l’influence que ce corps exerçait sur le reste de la population ouvrière de la cité, soit par le nombre, soit par l’activité remuante de ses membres. On disait communément que le corps des taffetassiers avait la tête à l’Hôtel-de-Ville et les pieds à l’Aumône : il n’était pas rare, en effet, de voir un taffetassier, devenu fabricant, faire partie du consulat, tandis qu’une foule d’autres, perclus par l’âge, demandaient instamment une place dans l’asile de la misère.

 

 

2 -  Anciennement de la rue du Bon Pasteur à la Place de la Pyramide -

Aujourd’hui de la rue Thiers à la place de la Pyramide -

© 2019 Association Avignon,  la cité mariale - avignon.lacitemariale@gmail.com

Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon

N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

Fondateurs NG -JMA - Détenteurs du Certificat de Formation à la Gestion Associative (C.F.G.A)

Partenaire : 

Copie de logo-aprova84_transparent.png