Accueil / Ressources / Dictionnaire des rues / Rue de l'Observance

1405-RueObservance.jpg

Notre-Dame des Miracles, aux jambes curieusement découvertes.

   La rue a pris le nom d'Observance suite à la création de l'église des Observantins. L'ordre des Frères Mineurs Observantins avait été fondé par Louis Doria le 22 février 1469. Celui-ci venait de Gênes et s'était établi à Avignon pour son commerce. Il avait donné sa maison aux Observantins avec l'obligation qu'ils y demeurent perpétuellement. 

 

La papauté, ayant exigé que les Récollets soient représentés dans chaque province, voulut les installer dans les locaux occupés par les Observantins. Or ceux-ci persistèrent à y rester  et ils semblaient avoir triomphé, lorsqu’un jour au retour d’une procession à laquelle ils n’avaient eu garde de manquer, ils trouvèrent les Récollets installés à leur place et ne purent jamais parvenir à se faire ouvrir les portes. 

 

Ils se dispersèrent momentanément dans les communautés de l’ancienne Observance à Saint-Rémy, Barbentane et Tarascon mais revinrent s'installer dans un hospice de la rue Pétramale. L’archevêque, considérant qu’il n’était pas décent qu’ils résident si près des Dames de sainte Claire, dont ils étaient déjà les confesseurs, leur ordonna de partir de nouveau et ils se déplacèrent rue Notre Dame des Sept Douleurs, où ils construisirent un couvent en 1546 et une chapelle en 1639.

  La Communauté des Carmélites, fondée à Avignon en 1613 par madame de Forbin, s’installa d'abord rue Annanelle, mais elle fut chassée et le couvent détruit à la Révolution. En 1817, les Carmélites prirent possession des immenses bâtiments et du vaste jardin des Observantins où elles se trouvent toujours.

 

La coutume des crèches de Noël se répandit en Provence sous l'impulsion de l'Ordre des frères mineurs, des Ursulines et des Carmélites qui en inaugurèrent  la  tradition dans leurs églises. Quand Marie Escudier légua aux Carmélites d'Avignon sa collection de cires, figures, moules et étoffes, sa cousine carmélite, Marie Anne Manifassier se révéla très habile santonnière. De nos jours la communauté a une renommée internationale dans la fabrication de grands santons en cire dans la tradition provençale.

< Rue Notre Dame des sept douleurs                                                                                       Rue de l'Olivier >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon