Accueil / Ressources / Dictionnaire des rues / Rue des Fourbisseurs

Avignon, histoire, patrimoine, statue, vierge, médiévale, chapelle, église, cité mariale, rempart, palais des papes, Fourbisseurs

  

   Cette rue est le regroupement de plusieurs ruelles. Au fil du temps, de nombreuses appellations ont été employées pour nommer les tronçons qui forment la rue actuelle. Pour la plupart, leur origine vient des marchands et artisans qui exerçaient en ces lieux.

La portion partant de la rue des Marchands à la rue du Vieux-Sextier s'est appelée rue de la Sabaterie (cordonniers et savetiers) puis des Pélisseries (marchands de fourrures),  pour prendre au XIXe siècle le nom de Croneterie.

De la rue du Vieux Sextier jusqu'au croisement des rues Rouge et de la Bonneterie c'était la rue des Coffres ou des Escoffiers (marchands de cuir)  jusqu'au XVIIIème siècle.

De la Bonneterie jusqu'à la place Notre Dame de la Principale, la portion s'est appelée rue des Espassiers, d’après les fabricants d'épées. Elle porta aussi le nom de Notre Dame d’Espérance en référence à une chapelle érigée en 1367,  proche de l'église Notre Dame de la Principale.

​ 

La dernière portion qui débouche sur la place saint Didier s'est appelée Fleur de Lis entre le XV et le XVIIIe siècle, du nom d'une auberge. 

 

Le nom de Fourbisseurs a finalement  prévalu.

Avignon, histoire, patrimoine, statue, vierge, médiévale, chapelle, église, cité mariale, rempart, palais des papes, Fourbisseurs
< Rue de la Forêt                                                                                                Rue du Four de la Terre >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon