Accueil / Ressources / Dictionnaire des rues / Rue du Bon Pasteur

     La maison du Bon Pasteur fut fondée à Avignon en 1702 par Jean-Pierre Madon de Châteaublanc, ancien trésorier général de la légation, pour y héberger les "filles et femmes de mauvaise vie" placées par leur famille. M. de Châteaublanc acheta des maisons rue du Pont-Troucas et de la Paillasserie et chargea Jean-Baptiste Franque de la construction d'un bâtiment destiné à servir de maison de réclusion et de pénitence. Un bureau de recteurs était chargé d'administrer la maison et des religieuses s'occupaient des recluses soumises, même très jeunes, à un régime carcéral sans pitié.

 

M. de Châteaublanc, à sa mort, institua l’œuvre du Bon Pasteur en tant que son héritière universelle et son beau-frère, le docteur Appaïse, poursuivit sa mission.

Par un édit royal de 1769, l’œuvre du Bon Pasteur et des Recluses fut réunie à celle des Repenties de Sainte-Marie l'Egyptienne, avec tous ses biens et droits.

 

La maison d'Avignon fut fermée en 1793 mais les établissements du Bon Pasteur, spécialisés dans la prise en charge des "filles perdues" avaient acquis un monopole qui a perduré jusqu’aux années 1960.

< Rue du Bon Martinet                                                                           Place Maurice Bonnard >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon