LogoACMombré.jpg
Gal.jpg

    Parfois désignée par le nom de saint Symphorien à cause du cimetière qui la bordait, elle dut ensuite son nom à l’enseigne du Gau ou du Gal d’une hôtellerie très fréquentée, c'est à dire coq en provençal.

 

Les tavernes et auberges qui donnaient fréquemment leur nom aux rues, étaient très nombreuses : lieux de socialisation, on y mangeait et buvait, beaucoup – en Provence au XVème siècle, les rations s'élèvent pour les familiers de l'archevêque d'Arles à 2 litres par jour, voire plus  – on  jouait aux dés et aux cartes, on rencontrait des « femmes de mauvaise vie », on concluait des marchés...  et les bagarres étaient fréquentes.

Gal - coq.jpg

Bestiaire médiéval

< Rue Franche                                                                                             Rue Galante >