LogoACMombré.jpg

Accueil Dictionnaire des rues / Rue du Portail Magnanen

Portail Magnanen.jpg

           Notre-Dame de la Figue

   L’étymologie de cette désignation ne fait pas l'unanimité  :

- Portale Magnum (grand portail) du nom de la porte des remparts

- Mabanes, c'est à dire de Maillane, ainsi que cette porte était désignée à l'origine, d'après Mistral

- Magnani qui désignait les chaudronniers

- Manganiers, les mesureurs de blé

- Mahanesii, du nom d'une famille originaire de Maillane, dont  le plus célèbre représentant est Guillaume Raimond qui fut consul cinq fois entre 1201 et 1230.

Au portail Magnanen se trouvait à la fin du XVIIIème siècle Notre Dame du Salut appelée aussi Notre Dame de la Figue. Vincent Laudun rapporte que «en été, au temps des bains, comme les gens se sont mouillés à la Sorgue, entre la porte Limbert et celle de saint Michel, arrive qu’assez souvent les petits enfants viennent à se noyer ; or la merveille qui est, l’eau emportant les corps, lorsqu'ils sont parvenus sous le pont de Notre Dame du Salut, sur lequel la chapelle est bâtie, les corps s‘arrêtent là tout court, sans qu'aucune chose les arrête, que la main invisible de Dieu». 

 

PortailMagnanen80Tympan.JPEG

Entrée de la chapelle des Sœurs de Saint François d'Assise

Aux n° 60 à 64, une Congrégation de droit diocésain, à vocation hospitalière, fondée à Avignon par l'abbé Roland et une Franciscaine, Mère Stanislas, prit place dans un bâtiment néo-gothique construit en 1857 par l‘abbé Pougnet.  Les Sœurs de la Corde, dites aussi Sœurs Gardes Malades au Tiers Ordre de saint François d'Assise, constituent aujourd'hui une sororité de 42 religieuses âgées de 70 à 102 ans.  "L’accueil du pauvre est notre pain quotidien".

La congrégation a été obligée par manque de moyens financiers de céder une partie de ses vastes terrains, où ont été construits des immeubles d'habitation.

< Rue du Portail Boquier                                                                          Rue et Place du Portail Matheron >