La rue, qui suit le tracé d'une voie romaine, s'appelait en 1301 rue Pelherie,  puis Fromageon car le marché aux fromages s'y tenait. Plus tard, les marchands de volaille s’y groupèrent et on la désigna sous le nom de Poulasserie.

 

En 1564 les premiers Jésuites s'installent dans la «Maison de l'arche». Mais plus tard, et pendant longtemps, ce fut une des rues " chaudes" d'Avignon.

 

Elle est devenue rue Favart en 1913. C'est là que naquit, en juin 1727, Marie-Justine-Benoîte, fille de Perrette et André  Duronceray, musiciens de la chapelle du roi Stanislas de Pologne en tournée en Provence. Marie Justine devint danseuse, cantatrice et comédienne à l'Opéra Comique à Paris en 1744, sous le nom de Mlle de Chantilly, et épousa son directeur, Charles Simon Favart, également comédien et auteur, qu'elle suivit dans la troupe que le Maréchal de Saxe entretenait pour distraire son armée. Celui-ci, amoureux d'elle, devant son refus de lui céder la fit enfermer dans un couvent et son mari dut se cacher. A la mort du Maréchal, tous deux purent rentrer à Paris et poursuivre leur carrière.

 

< Rue Jean-Henri Fabre                                                                                                                            Rue du Fer à Cheval >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon