Ce nom de Joyeuse aurait été donné, par ironie, à la rue dans laquelle habitait l’exécuteur des hautes oeuvres, c'est-à-dire le bourreau.

 

À Avignon comme à Paris, la pendaison représentait environ 70 % des mises à mort aux XIVème et XVème siècles, la décapitation étant réservée aux aristocrates. Le bourreau était également chargé des diverses tortures et mutilations auxquelles avaient été condamnés les prévenus. Il jouissait de quelques privilèges pécuniaires mais subissait, lui et sa famille, un ostracisme permanent. Il était le plus souvent logé hors de la ville et exclu de la vie sociale, ses enfants interdits d’école. Cet isolement conduisit à des alliances entre familles de bourreaux, donnant naissance à de véritables dynasties.  

Cette appellation de Joyeuse pourrait-elle plutôt provenir du cardinal François de Joyeuse  mort le 23 août 1615 à Avignon ?

< Cours Jean Jaurès                                                                                                               Rue Juver >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon