Par Liliane, Juillet  2020

Ecus, écussons, armoiries, blasons... 1

Pour mieux s'y retrouver, d'abord quelques définitions :

Les armes ou armoiries sont des emblèmes propres à une famille ou à une personne, soumis à des formes, des couleurs et des règles déterminées, presque toujours représentés sur un écu.

(D’après Remi Mathieu, Le système héraldique français)

 

 Le premier sens du mot blason  est la description orale ou écrite des armoiries, avec un vocabulaire spécifique, par exemple celui d'Avignon : De gueules à trois clefs d'or posées en fasce l'une au-dessus de l'autre, les pannetons à dextre.

Par extension, le mot blason désigne l'étude et la connaissance de l'art et de la science héraldique.

 

L'écu est la surface sur laquelle on place les armoiries. La forme la plus courante, de proportions variables, est dite écu classique. Souvent, sous l'écu un ruban, ou cartouche, porte une devise. 

L'écusson est la petite figure en forme d'écu placée à l’intérieur de l’écu dans certaines armoiries.

Nous avons classé les armoiries repérées à Avignon

de la façon suivante :

 

- Page 1 : Armoiries de la ville (page actuelle)

- Page 2 : Armoiries papales

- Page 3 : Armoiries ecclésiastiques

- Page 4 : Armoiries aristocratiques

- Page 5 : Armoiries diverses

- Page 6 : Armoiries du musée Calvet et de la livrée Ceccano

- Page 7 : Armoiries atypiques

A tout seigneur, tout honneur....

 

LES ARMOIRIES D'AVIGNON

On les trouve un peu partout, en particulier en mosaïque sur la place de l'Horloge.

    La première armoirie d’Avignon représentait une ville carrée, enceinte de murailles. Au XIIème siècle, un aigle est ajouté pour symboliser son appartenance au saint Empire germanique. Le pape Clément VI le fait remplacer par trois clefs sur champ de gueule, symbole du saint Siège, surmontées d’une couronne à trois tours.

 

La première clef rappelle qu’avant d’être vendue par Jeanne d’Anjou en 1348 au pape Clément VI, Avignon était une cité autonome. Les deux autres clefs symbolisent le pouvoir pontifical temporel et sacerdotal, faisant allusion aux clefs de saint Pierre. Les clefs représentent également les trois consuls de la ville.

 

Les Avignonnais demandèrent le droit de conserver les gerfauts, en souvenir de ce qui leur avait permis de s’établir brièvement en République en 1429. Ils portent des grelots attachés à leurs pattes, dont le son sert à maintenir l’attention des élus envers leurs administrés… symboliquement.

 

La devise Unguibus et Rostro  (par le bec et par les griffes) signifie «Vigoureusement, sans lâcher prise et par tous les moyens».

D’après Louis Blancard : Sur les armoiries d’Avignon, Congrès Archéologique (1883).

Hôtel de Ville Place de l'Horloge

Représentation en mosaïque sur l'immeuble de la Société marseillaise de crédit

rue de la République

Dessin à l'occasion de l'entrée

dans la ville en mars 1701 du duc

de Bourgogne et du duc de Berry.

Tour saint Jean Place Pie

Motif sur bois

Portail du Musée Calvet par Noël Antoine Biret

Rue Dorée - Hôtel de Sade

<Mascarons 9                                                                                           Armoiries 2 >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon