LogoACMombré.jpg

Accueil Dictionnaire des rues / Rue Agricol Perdiguier

Perdiguier Agricol

    Anciennement appelée rue de la Colombe et de la Courrarie, elle devait ces noms à un ancien usage impliquant depuis 1608 les bayles (terrain clos compris entre des enceintes fortifiées) de la confrérie de saint Michel  et celle  des Âmes du purgatoire, afin que leurs revenus soient transférés aux Célestins, en échange de quoi les confrères étaient déchargés du «port de la bannière» et de «faire courir la Colombe».

 

Sous le Directoire, Thadée-Leszezye Grabranka, habita au n°22. Connu comme  « le comte polonais », il faisait partie de la loge maçonnique des Illuminés et perpétuait à Avignon les traditions de Dom Pernety. Né en 1716 et mort en 1796 dans l’hôtel de Gasqui, place des Trois-Pilats, Pernety était un Bénédictin défroqué, alchimiste et écrivain, dont le but était « d’ouvrir les yeux de l’âme et de l’élever, grâce à la maternelle médiation de la Vierge Marie, jusqu’à la vision des esprits angéliques »

 

    Agricol Perdiguier, né en 1805 à Morières-lès-Avignon et mort en 1875, fut un menuisier compagnon du Tour de France, dit Avignonnais la Vertu, écrivain et député. Fervent partisan de l’éducation pour tous, de la paix et de l’harmonie sociale, républicain engagé et franc-maçon, il conquit George Sand qui le soutint par ses écrits.

La rue longe orne le jardin qui porte son nom et où se trouve sa statue.

Square Perdiguier agricol Perdiguier2s.j
                  < Rue Pente Rapide                                                                                                                  Rue Persil >