LogoACMombré.jpg
Galante.jpg
Rue Galante Deveria.jpg

Eugène Deveria, Les quatre Henri, 1856

     Le métier pratiqué dans cette rue était celui de fabricant de couronnes et de guirlandes de fleurs artificielles pour les chapeaux des dames, garlanda en provençal, d’où le nom de rue de la Garlanderie, devenu par déformation de la Galanterie, puis Galante.

 

Elle a également porté de nom d’Eugène Devéria, peintre romantique et d’Histoire, directeur de l’École de Dessin et de Peinture  logée rue Dorée vers l’année 1840. Il situa  son  tableau   « les Quatre Henri » (Henri de Navarre futur Henri IV, Henri III, Henri de Condé et Henri de Guise) lors de leur réunion imaginaire dans l’Hôtel de Crillon rue du roi René en 1576. Il est également l’auteur d’un portrait posthume d’Esprit Calvet exposé au musée Calvet, et du décor de deux chapelles de Notre Dame des Doms.

Rue Galante Tour.jpg
palasse4.JPEG

    On peut admirer dans cette rue la Maison Palasse (ci-dessus), ou Hôtel Salvati-Palasse du nom du notaire Salvati, datant du XVIIème siècle, dont la façade est de Jean Rochas à la fin XVIIème, et qui appartint  à une dynastie de parfumeurs, les Palasse. C’est actuellement le siège de l’Académie de Vaucluse.

L’hôtel de tourisme le Garlande est installé dans une maison du XVIIIème siècle.

 

A l’angle avec la rue des Trois Carreaux se tenait en 1321 la livrée du cardinal du titre de Sainte-Potentiane, dont subsiste une tour qui émerge derrière un immeuble

< Rue du Gal                                                                                                                    Rue Gal-Grenier >