Accueil  / Dictionnaire des rues / Rue & Place du Grand Paradis

Rue & Place du Grand-Paradis 

Vierge en prière

1 - Rue et place du Grand-Paradis

 

Les paradis étaient des reposoirs installés sur le parcours des processions. Peut-être le

paradis qui se trouvait sur cette place était-il plus grand que celui situé place Noël Biret (anciennement place du Petit-Paradis).

 

C'est sur cette place que se trouvait la chapelle des Pénitents violets, dont la confrérie fut créée en 1662. La chapelle fut édifiée en 1740 par Jean-Baptiste Péru. 

 

 

Dès la fin du XVe siècle, ce nom apparaît dans les textes et désigne une maison, sans doute à vocation charitable. Au début, on nomme la place du Petit Paradis, mais assez vite, elle se dénomme du Grand Paradis pour ne pas la confondre avec une fondation du même genre qui existait vers la rue de la Masse

 

2 - De la rue des TroisColombes à la rue de la Forêt -

 

4 - Sur cette place habitait le sculpteur Antoine Moiturier auteur du fameux retable détruit de l'église Saint Pierre eT dont deux anges rescapés ont été transportés  au Musée du Petit Palais. Sur la place se trouve toujours la chapelle de la confrérie des Pénitents Violets fondée en 1662. Le XVIIIe siècle a également vu passer la maison de la Propagande qui recevait les filles nouvellement converties. 

© 2019 Association Avignon,  la cité mariale - avignon.lacitemariale@gmail.com

Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon

N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

Fondateurs NG -JMA - Détenteurs du Certificat de Formation à la Gestion Associative (C.F.G.A)

Partenaire : 

Copie de logo-aprova84_transparent.png