La rue fut appelée rue des Frères, ainsi que rue des Frères enseignant à lire, (pourtant appelés aussi Frères Ignorantins) du fait d’une école fondée en 1703 par les Frères des Écoles chrétiennes, qui fut fermée en 1766 quand ils partirent à l’Hôtel de Sade. Le Courrier d'Avignon écrivit : « Le 20 septembre 1766, les Frères des écoles chrétiennes, dits Ignorantins, charrient leurs meubles et effets qu'ils avaient dans leur ancienne maison ou couvent, sise au milieu de la petite ruelle que l'on rencontre la première après la porte de l'église des Pénitents gris. » 

 A leur place s’installa la famille Londe qui établit un atelier de soierie. Au moment de la Révolution, la citoyenne Roque-Londe offrit un drapeau au 2ème bataillon des volontaires du district de Vaucluse. La rue prit leur nom à partir de 1832.

    Dès le début du XVIème siècle, « l'art de la soie » était la principale activité artisanale d’Avignon. Après avoir périclité à cause de la peste de 1720, elle reprit une place prépondérante avec des dizaines d’ateliers de passementiers, veloutiers et taffetassiers, avant de disparaître à la fin du XIXème.

 

Au cours du XIXème siècle, des étudiants s’amusèrent à faire croire que la Reine Jeanne en personne avait possédé ici une maison close confiée à la garde d’une abbesse, alors que le bâtiment en question avait abrité des étuves, ou bains publics, alimentés par la Sorgue qui coule rue des Teinturiers sur laquelle débouche la rue Londe.

< Rue du Limas                                                                                                                              Rue Luchet >

 Contact avignon.lacitemariale@gmail.com  Mentions légales © 2019 Association Avignon,  la cité mariale  Association laïque à but non lucratif, dédiée à la préservation et mise en valeur du patrimoine d'Avignon - N° Immatriculation RNA : W842007266 - Code APE : 94.99 Z - N°SIRET : 839 258 092 00015

  • Facebook
  • YouTube Social  Icon